« Le secret de Crickley Hall » de James Herbert

9782811205157


Résumé :

Crickley Hall : une vieille demeure comme on en trouve que dans les régions reculées. Lorsque Gabe et Eve Caleigh s’y installent avec leurs deux filles, ils espèrent tourner la page sur le terrible malheur qui a frappé leur famille. Mais quelque chose ne va pas dans cette maison. On raconte qu’elle est hantée. Les enfants sont témoins d’étranges apparitions. Des bruits inexplicables les arrachent au sommeil. Et chaque matin la porte de la cave est entrouverte alors qu’on l’avait fermée la veille. Cet endroit est le dernier que les Caleigh auraient dû choisir. L’horreur qui les y attend dépasse tout ce qu’ils pouvaient imaginer.
764 pages

Extrait :

Alors qu’elle se penchait pour mettre la couette bien en place, elle perçut un mouvement à la périphérie de son champs de vision. Quelque chose de petit était passé devant la porte – plus précisément, était passé en courant devant la porte de la chambre. Elle n’avait entendu aucun bruit de pas, mais elle avait tout de même bien vu une forme confuse traverser.
Ce devait être Cally. La forme semblait faire sa taille, même si la vision avait été rapide.
– Cally ? appela Loren. C’est toi là-dehors ?
Pas de réponse.
Elle alla jusqu’à la porte ouverte et parcourut du regard le palier à balustrade qui bordait le grand hall sur deux côtés. Rien. Personne.
Si ce n’est… Loren n’était pas sûre d’avoir bien entendu. Mais le bruit se fit de nouveau entendre. On aurait dit un gémissement.
Loren sortit sur la palier et tourna les yeux vers la droite, dans la direction d’où elle epnsait que le bruit était parti. Retenant son souffle, elle écouta.
Ce bruit, encore. Un petit sanglot étouffé. Encore. Un enfant qui pleurait.

Mon avis :♥♥♥♥

Alors vous l’aurez compris, le sujet est une histoire de fantôme comme décrit dans le quatrième de couverture, même si la couverture – elle – nous parle de thriller. Certes, un rapprochement au thriller y est tenté, m’enfin, je ne vais pas aller trop vite en besogne ! Commençons par le début…
Nous suivons la famille Caleigh dans son emménagement au Manoir de Crickley Hall pour quelques mois. Presque un an plus tôt, leur fils de 6 ans a disparu et afin de ne pas passer la date « d’anniversaire » de cette disparition chez eux (au milieu de tous les souvenirs), Mr Caleigh à trouver cette location. Le but de ce déménagement étant donc, de s’écarter de leur véritable habitation… Jusque là pas de souci, le cadre est posé et j’étais assez impatiente d’avancer dans l’histoire.
Malgré la grosseur du livre, la lecture est très fluide et l’avancée se fait rapidement. On découvre alors, deux histoires en parallèles. Celle de Cam, leur fils disparu, avec la culpabilité de sa mère et les évènements survenues, ainsi que l’espoir toujours présent de le retrouver. Ceci sera très présent dans le livre, ce qui m’a laissé penser qu’il y aurait un lien avec le contenu… Et celle, évidemment, du Manoir lui-même avec ses fantômes et leurs manifestations.
L’ambiance sombre est bien palpable et ne tarde pas à arriver, j’étais tendue et un peu apeurée. Soit ! L’auteur sur ce point sait y faire. Mais au fil des pages, j’ai constaté que les apparitions étaient bateau et sans aucune originalité. On retrouve les bases même du film ou livre d’horreur basique, des bruits de pas, des pleurs, des ombres… Rien de folichon en somme. Bien trop cliché et peu approfondie à mon goût. Ces apparitions ne mènent nulle part et semblent lâchées de ci de là, en faite elles ne sont que le fil conducteur qui nous fait nous dire « Oh ! Horreur ! Cette maison est hantée !!« . Ensuite, on se dit « Mais enfin, courez ! Partez vite ! Pourquoi restez-vous ici ? » et là, encore, la raison me semble bien trop branlante pour être suffisante. J’ai même fait mentalement le rapprochement avec Scary Movie, la scène où la fille court, le tueur au trousses puis se retrouve face à 2 panneaux directionnels -MORT- ou -VIE- et qu’elle prend la direction de la mort ! Voilà, c’est ce que j’ai ressenti pendant cette lecture quasiment tout du long…
De plus, la fameuse histoire du petit garçon disparu n’apporte rien à l’histoire, aucune débouché, aucun lien. Ça aurait été pourtant la seul trace de thriller dedans mais on le survole, bien qu’on est une réponse à cette disparition, on se demande pourquoi l’auteur l’a incorporé.
En bref, selon moi, une multitude de passages ne sont pas nécessaires et rendent le roman simplement long et décevant. Tout est survoler et aucun détail n’ai vraiment important. On  débouche sur une histoire sordide et violente qui m’a laissé un goût amer. Je suis pourtant une amoureuse de ce genre, notamment de Stephen King, mais je n’ai jamais eu ce ressenti là dans les livres de King qui fignole tout, qui construit réellement un récit avec des détails qui se relient, qui s’emmêlent et qui ont un sens, qui ne fait pas de l’horreur pour l’horreur et de la violence pour la violence. Je ne pense pas me réaventurer dans un autre livre de l’auteur.
Les + : une écriture fluide et il faut quand même avouer qu’il faut pouvoir écrire autant de pages.
Les – : cliché et peu intéressant, je pense oublier vite cette lecture.

Livre lu dans le cadre du Challenge 1 pavé par mois organisé par « Des livres, des livres »

challenge-un-pave-par-mois

Merci à Bianca pour ce challenge !

 

Publicités

11 réflexions sur “« Le secret de Crickley Hall » de James Herbert

  1. Pingback: Liste des participants Challenge 1 pavé par mois – des livres, des livres !

  2. Pingback: Bilan Janvier 2016 ♣ Lectures Février 2016 | Les Lectures de Nina

  3. Pingback: Challenge 1 pavé par mois : livres lus en janvier 2016 – des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s