« Le vol du gerfaut » de Jean Contrucci

le-vol-du-gerfaut


Résumé :

Jean-Gabriel Lesparres, grand auteur français reconnu par tous, est en panne d’inspiration. Bien décidé à ne pas publier un texte qui ne soit pas à la hauteur des précédents, il décide de se faire voler son manuscrit… Jean-Gabriel Lesparres est l’un des plus grands auteurs de son temps. Prix Goncourt, directeur littéraire, membre des plus grands jurys parisiens, il n’a plus rien à prouver à personne… Si ce n’est peut-être à lui-même. Depuis dix ans, il peine à achever son dernier roman, que lui réclame à cor et à cris son éditeur et vieil ami. L’écrivain sait que son texte n’est pas à la hauteur des précédents et refuse de céder à la machine éditoriale. Une idée lui vient alors, qui va modifier le cours de son existence : se faire voler son manuscrit et enterrer définitivement ce projet. Tout se passe à peu près comme prévu, jusqu’au jour où il découvre que son texte va être publié sous le nom d’une jeune auteure inconnue… et par son propre éditeur.

Mon avis : ♥♥♥♥

Avant tout je tiens à remercier Agnès Chalnot et HC Éditions pour ce service presse ! Comme toujours, j’ai apprécié la sobriété de la couverture, les pages et la mise en forme de l’ouvrage. Oh que j’aime cette maison d’édition découverte avec « Retour à Whitechapel » de Michel Moatti  et quel bonheur que ce partenariat 🙂
Dans ce roman, on suit Jean-Gabriel Lesparres, auteur à succès arrivant en fin de carrière et ayant peur d’écrire le livre de trop. Pour contrer cette angoisse, il monte une arnaque simulant le vol de son manuscrit en copie unique. Malheureusement pour lui, la personne engagée par ses soins pour ce vol n’a pas détruit le manuscrit et celui-ci se retrouve sur la table de son éditeur signé par un imposteur. Une enquête s’ouvre alors et Jean Gab met tout en œuvre pour découvrir qui dans son entourage l’a entourloupé…
J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce livre, bien que le début soit un peu long au démarrage ! Une fois lancée, l’intrigue nous transporte naturellement et agréablement dans les méandres de l’enquête qui comme un sac de nœuds se clarifie à chaque fil tiré. Cette superposition d’arnaqueurs m’a fait quelque peu penser à « Sex crimes » (film de 1998 que j’avais adoré à l’époque) sans le « Sex » et le « Crimes » – à prononcer avec l’accent américain haha – mais gardant l’idée des arnaqueurs qui s’arnaquent tous et des rebondissements s’y afférents. De plus, j’ai adoré naviguer au côtés de Jean-Gab dans le monde de l’édition ainsi que les nombreuses références littéraires dont il nous régale ! Un livre sur un livre et sur le monde du livre, quoi de plus délectable pour une amoureuse des livres me direz-vous !
En clair, bien que je ne puisse pas dire que ce livre me marquera dans les années, il n’en reste pas moins que j’ai apprécié sa lecture et que je vous le recommande en vue d’un agréable moment livresque au coin du feu ou au bord de la mer cet été 🙂

3 réflexions sur “« Le vol du gerfaut » de Jean Contrucci

  1. Pingback: C’est Lundi, Que Lisez-vous ? #54 | Le Rest'o Littéraire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s