« La fissure » de Jean-Paul Didierlaurent

9791030701722_1_75


Résumé :

Xavier Barthoux mène une vie tranquille et bien réglée entre son épouse, son chien et sa résidence secondaire dans les Cévennes qu’il vient de terminer de payer. La découverte d’une fissure sur la façade de cette maison bouleverse l’équilibre familial.

Mon avis : ♥♥♥♥♥

Dans un premier temps, je remercie une fois de plus Agnès Chalnot pour ce service presse ainsi que la maison d’édition « Au Diable Vauvert ». Je tiens d’ailleurs à dire que j’ai beaucoup aimé la mise en page (notamment les numéros de page sur le côté) et la couverture en relief de ce roman ! Un livre qui de prime abord donne donc déjà envie 🙂
Venons-en maintenant à l’histoire. On suit Xavier Barthoux commercial investi menant une vie tranquille et proprette avec sa femme entre son appartement principal et sa résidence secondaire. Une vie à l’apparence douce et emplie de bonheur simple, pourtant un week-end tout bascule. Au réveil, Xavier s’apprête à boire son café matinal quand son regard s’arrête sur une fissure parcourant le mur de sa maison. Cette micro fissure est le point de départ d’un bouleversement, que dis-je, d’une réécriture totale de sa vie… qui l’entraîne à l’autre bout du monde !
Je me suis régalée avec cette histoire loufoque et entraînante ! Au programme : de l’humour, de la féerie, de l’aventure mais aussi de la remise en question et une profonde réflexion sur le hasard et la synchronicité. Une histoire parfois à dormir debout, mais une histoire tellement bonne que l’on tourne les pages sans vouloir s’arrêter. En clair, un super moment de lecture que je conseille à tous !
Pour approfondir un peu l’analyse, je ne pense pas me tromper en mettant en avant la vision sartrienne de l’homme. Ne serait-ce que par le titre : « La fissure » qui renvoie sensiblement au néant sartrien renfermant notre liberté, entre le « je suis » et le « je pourrai être » traduisant un dédale de possibilité nous permettant de nous réinventer. Puis ensuite avec l’histoire, puisque c’est précisément là où l’auteur entraîne son héros, la réinvention de lui-même. Il me parait donc évident que l’influence du philosophe et de l’existentialisme est présente sous cette jolie plume. De plus, une deuxième idée est venue me titiller au vue du côté loufoque de l’histoire (oui ! oui ! Ici, les nains de jardin parlent !!!) la fissure comme décompensation psychique…  Alors, est-ce de la folie sauce sartrienne ou simplement un ras le bol qui anime notre héros, Mr Didierlaurent ?! Quoi qu’il en soit, je vous félicite et vous remercie pour ce chouette roman !

9 réflexions sur “« La fissure » de Jean-Paul Didierlaurent

  1. Pingback: C’est Lundi, Que Lisez-vous ? #54 | Le Rest'o Littéraire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s