« Waringham – Tome 1 : La roue de la Fortune » de Rebecca Gablé

waringham


Résumé :

1360. Robert de Waringham n’a que douze ans lorsqu’il apprend que son père est mort en France, accusé de traîtrise envers la couronne d’Angleterre. La guerre – qui durera cent ans – ne fait que commencer et celui que l’on surnomme Robin se retrouve sans famille, sans aucune ressource et avec l’honneur de son nom à laver.
Il décide pourtant de retourner sur ses terres et de se faire engager comme garçon d’écurie, sous le joug du nouveau comte et de son fils. Robin grandit et suit sa voie qui le ramène vite dans le monde de la Cour, de la noblesse et de la chevalerie. Aux côtés du charismatique duc de Lancastre, il vit des campagnes militaires, des révoltes et des triomphes politiques.
Il rencontre aussi des femmes aussi dangereuses qu’elles sont belles. Mais la roue de la fortune ne s’arrête pas de tourner et tandis qu’un jeune roi incapable menace de faire sombrer l’Angleterre, Robin se bat pour rester fidèle à ses valeurs et à son nom.

Mon avis : ♥♥♥♥♥

Aujourd’hui, je viens vous parler d’un livre que j’ai reçu en service presse. J’en profite pour remercier Agnès Chalnot et HC Editions pour cette belle découverte, qui n’est rien de moins qu’un sacré coup de cœur ! Je suis tellement impatiente que la suite sorte… Une vraie torture !!
Avec cette réception, j’ai été plongé dans la fin du Moyen-âge britannique et je me suis régalée. On y suit Robert qui du jour au lendemain apprend la mort de son père. Mais pas n’importe quelle mort… Une mort en traître de la couronne ! Robert (ou Robin comme on le surnomme) est dévasté par la nouvelle et perd en même temps que ce père aimé ses droits sur le fief familial. Malgré cela, il décide d’y retourner et d’y travailler comme palefrenier. De multiples aventures l’attendent, en plus du déshonneur, il devra supporter le fils du nouveau seigneur sur les terres qui devaient lui revenir, Mortimer qui deviendra son pire ennemi. Entre lutte de pouvoir à Waringham mais aussi dans l’Angleterre entre les Plantagenêts et les Lancastre, ce tome nous enracine dans la guerre de Cent Ans avec clarté et précision. Une véritable épopée chevaleresque attend notre héros, malgré les bas et les combats pour parvenir à faire tourner cette fameuse « Roue de la Fortune »
Je me suis beaucoup attachée au personnage de Robin qui représente le stéréotype même du chevalier médiéval. Fidèle et courtois, il poursuit ses ambitions et réhabilite son père auprès du roi sans jamais faiblir ou montrer sa peur. A contrario, Mortimer est l’antithèse de la chevalerie et nous peint le côté obscur de la noblesse de l’époque. Celle qui a les dents longues et ne cherche que le prestige et les avantages sans jamais engager son honneur, tournant et retournant sa veste au rythme du contexte royal. Bien que le contraste de ces deux personnages peut paraître simpliste par la représentation surfaite qu’il dépeint du bien contre le mal, j’ai été conquise par la véracité des faits. En effet, l’un comme l’autre sont les deux types de personnes qui existaient à cette époque et qui peuplaient les cours de nos chers rois. Alors, ne soyons pas tatillons et acceptons ce Yin et ce Yang pour sa valeur historique simplifiée 🙂
De plus en parlant de véracité des faits, je dois également souligner que l’auteure a mis un point d’honneur à sa documentation. Les conflits nationaux et internationaux (pour rappel, nous sommes en pleine guerre de Cent Ans entre la France et l’Angleterre) ainsi que les jeux de Cour et de pouvoir sont très bien retranscrits. Rebecca Gablé nous offre ainsi un beau paysage médiéval relatant les hiérarchies sociales, le jeu d’échec qu’était la délégation de fief et l’hommage à un seigneur ou encore les manières de vivre de l’aristocratie.
Pour finir, la plume de l’auteure est simplement addictive. Cela fait parti du « je ne sais quoi » de l’auteure pour notre plus grand bonheur ! A chaque prise en main du livre, il m’était quasiment impossible de pouvoir le reposer malgré ma fatigue et mes yeux qui se fermaient tout seul… En clair, foncez, faites-vous plaisir et n’ayez pas peur de vous perdre dans la multitude de personnages, un arbre généalogique ainsi qu’un récapitulatif des personnages figurent sur les premières pages du livre ! De quoi rassurer ceux qui ont peur de se perdre dans ce dédale historique 😉

coup de coeur


En bonus, pour vous donner encore plus envie de découvrir la vie de cette famille, voici l’arbre généalogie qui ouvre ce premier tome 🙂

waringham_0001

6 réflexions sur “« Waringham – Tome 1 : La roue de la Fortune » de Rebecca Gablé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s