Sortie Littéraires 2020

Bonjour ami(e)s littéraires,
Je vous retrouve aujourd’hui pour papoter sortie littéraire de ce début d’année 2020 ! Il y en a un sacré paquet fraîchement paru ou encore à paraître et je ne vais donc pas tous les répertorier ce serait non seulement chronophage pour moi, mais aussi indigeste pour vous – néanmoins si vous voulez un plus gros aperçu, je vous laisse vous rendre ici 😉
Parmi ces innombrables sorties, certaines m’ont fait de l’oeil – si il en est de même pour vous, je vous mets le lien direct vers une possibilité de commande, vous n’aurez qu’à cliquer sur la maison d’édition. Voyons maintenant cela de plus près :

  • Celle qui pleurait sous l’eau de Niko TackianForcément hâte de découvrir un nouveau Tackian, d’autant que c’est sur La nuit n’est jamais complète que j’ai écris un dossier pour mon master. Tackian est un de mes auteurs chouchous alors c’est une évidence de le trouver ici !
SI CLARA N’AVAIT PAS AIMÉ CET HOMME, ELLE SERAIT TOUJOURS EN VIE.
Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.
Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.
Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.
QUI RENDRA JUSTICE À CELLE QUI PLEURAIT SOUS L’EAU ?
Éditions Calmann-Lévy Noir – Prix 18,50 €- Paru le 02.01.20

  • L’empreinte de Alexandria Marzano – Lesnevich – Je ne connais pas du tout l’auctrice, mais le résumé m’a complètement séduite. Non seulement, j’aime l’investigation et la psychologie criminelle mais en plus, l’idée de réfléchir sur la peine de mort à travers cette oeuvre me plait carrément !
Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.
Dans la lignée de séries documentaires comme Making a Murderer, ce récit au croisement du thriller, de l’autobiographie et du journalisme d’investigation, montre clairement combien la loi est quelque chose d’éminemment subjectif, la vérité étant toujours plus complexe et dérangeante que ce que l’on imagine. Aussi troublant que déchirant.
Éditions 10/18 – Prix 8,40  – Paru en poche le 02.01.20

  • Le Consentement de Vanessa Springora – Autrice également inconnue pour moi, néanmoins le résumé m’a fait penser à Nabokov et m’a plu par son sujet !
Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin «  impérieux  » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s’arracher à l’emprise qu’il exerce sur elle, tandis qu’il s’apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement.
Éditions Grasset – Prix 18,00  – Paru le 02.01.20

  • La Rumeur de Lesley Kara – Travaillant dans un collège vous pensez bien que les rumeurs et leurs conséquences sont notre lot quotidien, donc forcément je suis intriguée !
Nourrissez la rumeur… Puis regardez-la vous engloutir. Un simple sujet de conversation… Pour s’intégrer et devenir l’une des leurs. De retour dans sa ville natale depuis quelques mois, Joanna ne pensait pas à mal en répétant à son club de lecture la rumeur entendue devant les grilles de l’école : la ville de Flinstead abriterait sous une fausse identité Sally McGowan, qui défraya la chronique dans les années 1960 pour avoir poignardé à mort, à seulement dix ans, un petit garçon qui en avait cinq. Mais ces quelques mots enflamment la tranquille station balnéaire. Pour enrayer cette machine infernale, Joanna ne voit plus qu’une solution : enquêter pour découvrir la vérité. Mais le danger est déjà si proche…
Éditions Les escales – Prix 21,90 € – Parution le 23.01.20

  • Papa de Régis Jauffret – Investigation et recherche de soi, j’adore !
19 septembre 2018, j’aperçois dans un documentaire sur la police de Vichy mon père sortant menotté entre deux gestapistes de l’immeuble marseillais où j’ai passé toute mon enfance. Ils semblent joyeux alors que le visage de mon père exprime la terreur. D’après le commentaire, ces images ont été tournées en 1943. Non seulement mon père n’a de sa vie parlé de cet incident mais je n’ai jamais entendu dire par personne qu’il avait eu affaire à l’occupant. Moi, le conteur, le raconteur, l’inventeur de destinées, il me semble soudain avoir été conçu par un personnage de roman.
Éditions Seuil – Prix 19,00 € – Paru le 02.01.20

  • L’homme qui pleure de rire de Frédéric Beigbeder – Tout simplement, j’aime ce type et son cynisme alors un petit nouveau du côté de chez Octave et il apparaît immédiatement dans mes envies lecture !
Octave Parango a été concepteur-rédacteur dans les années 1990, model scout dans les années 2.000 . Le voici qui découvre dans les années 2010 un nouveau métier…
Après 99 Francs sur la tyrannie de la publicité et Au secours pardon sur le marchandisation de la beauté féminine, ce nouveau roman satirique, hilarant et désespéré clôt la trilogie d’Octave Parango sur les aliénations contemporaines.Tout est malheureusement vrai (et vécu) dans cette satire, hilarante et désespérée, des dérives de notre société de divertissement.
Éditions Grasset – Prix 20,90 € – Paru le 02.01.20

  • Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre – Bon, c’est vrai je l’avoue… Le deuxième tome de cette trilogie est encore sur mon étagère en attente de lecture ! Mais, je sais d’avance que je vais aimer, alors ne m’en voulez pas de le mettre d’office dans cette liste !
Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu’elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire où la France toute entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches… Et quelques hommes de bonne volonté.
Il fallait toute la verve et la générosité d’un chroniqueur hors pair des passions françaises pour saisir la grandeur et la décadence d’un peuple broyé par les circonstances.
Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique… Le talent de Pierre Lemaitre, prix Goncourt pour Au revoir là-haut, est ici à son sommet.
Éditions Albin Michel – Prix 22,90 € – Paru le 02.01.20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et vous, quels sorties vous tentent ?

9 réflexions sur “Sortie Littéraires 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s