Recap’ « Auteurs » à l’honneur #4 – Juin

Hello mes croq’mots !

Et voilà encore un mois d’écoulé ! C’est donc le moment de faire un récap’ des « auteurs à l’honneur » du mois de Juin, le mien compris :

Merci de votre participation et pour ces supers articles !!

« Stéphane Bourgoin » à l’honneur #4 – Juin

Hello mes croq’mots !

Et voilà, encore un mois écoulé ! C’est donc le moment pour moi de vous présenter un nouvel « Auteur à l’honneur », mais avant cela un petit rappel du principe de ce RDV mensuel (pour lequel vous êtes tous invités à participer) :
L’idée est que chaque mois, on se fasse découvrir un auteur qui nous tient à cœur. Étant tous des lecteurs d’horizons différents, cela permet aux uns et aux autres d’explorer d’autres univers qui nous tentent ! Pour participer, rien de plus simple :
  • une photo de l’auteur
  • une bref biographie de lui
  • Et enfin, deux ou trois livres que vous avez aimés et pourquoi !
Pour participer, vous n’avez plus qu’à me laisser un commentaire avec le lien vers votre article et je l’ajouterai au mien 🙂 Alors à vos claviers !
De plus, je profite de cet article pour mettre en avant la chronique de Madame Lit, vous y trouverez de magnifiques articles mensuels sur des auteurs qu’elle aime et ce depuis Janvier 2017. N’hésitez pas et cliquez ici pour un accès direct à cette catégorie

stephane-bourgoin-mugshot

J’ai décidé de consacrer mon article à l’opposé de la lumière estivale et de vous plonger dans l’ombre et la noirceur d’esprits troublés qui ont commis des crimes épouvantables… Pour cela, je place sous la lumière cet auteur, Stéphane Bourgoin, spécialiste des tueurs en série ! Cet auteur a déclenché chez moi, dans l’adolescence, l’envie d’en savoir plus sur l’esprit humain, sur le bon comme le plus mauvais côté de l’homme, voire l’insoutenable côté de celui-ci. Bien que, j’ai mis de côté plus tard ma lubie de vouloir être criminologue, ce fût le premier vrai métier que j’ai eu envie d’exercer et cet homme fût l’instigateur de cette vocation, ensuite abandonnée…
Stéphane Bourgoin est né en 1953 à Paris. Très tôt, il quitte l’école et part vivre aux États-Unis où il vit de petits boulots. Pas un seul instant intéressé par le monde qui sera le sien, il travaille comme homme à tout faire. Puis, le drame horrible qu’il vit se charge de lui faire prendre le tournant de sa vie… En rentrant chez lui dans l’année de ses 23 ans, il découvre sa femme découpée en morceaux. Elle a été violée puis assassinée par un serial killer qui avoue également 12 autres crimes. En quête de sens, il cherche alors à comprendre comment des hommes peuvent devenir des tueurs et grâce aux enquêteurs qui travaillent sur l’affaire de sa compagne, il rencontre ces premiers serial killers. Par la suite, il rencontrera des dizaines et des dizaines de tueurs et leurs consacrera des livres au suite des divers entretiens qu’il entretiendra avec eux. Aujourd’hui, l’un des plus grands spécialistes, il dirige une librairie spécialisée dans les romans noirs et la criminologie.
Voici maintenant les trois œuvres de sa main que je vous conseille si son univers vous intéresse, mais pour être clair, il ne s’agit pas ici de faits imaginaires mais de faits bien réels et parfois insoutenable alors âme sensible s’abstenir…

 

  • « Le livre noir des serial killers » est le premier livre que j’ai lu de l’auteur. Ce qui m’a attiré dans ce pavé de 800 pages, c’est l’aspect psychologique que l’auteur traite, c’est à dire le profil des tueurs en série. Ce livre est un véritable documentaire et un bijou dans son domaine aussi glauque et atroce soit-il. Il nous livre ses motivations pour ces recherches, nous explique avec statistiques à l’appuie ce qu’est un tueur en série qui est à différencier d’un tueur de masse ou encore fait une analyse des QI… Bref, il explose en début d’ouvrage certaines de ses recherches. Puis suite à cela, 7 tueurs en série sont présentés. Leurs enfances, leurs vies, leurs actes, l’enquête, en faite une plongée dans l’enquête et le dénouement de leurs affaires. Allant parfois jusqu’à nous présenter les conversations qu’il a eu avec eux… Certaines font froid dans le dos ! Mais cet ouvrage est loin de se complaire dans le voyeurisme, au contraire Bourgoin tel un scientifique expose les faits et cherche à comprendre les choses, ces hommes, ces monstres.
  • « Profileuse » est un peu dans le même registre sauf que dans celui-ci, l’auteur se concentre sur le métier de profiler. On suit donc les enquêtes de Micki Pistorius, première femme à exercer ce métier, connue et reconnue dans le milieu. J’ai beaucoup aimé ce livre non seulement pour la manière dont l’auteur amène les choses, mais aussi et surtout car il ôte les stéréotypes du métier que divers séries ont pu nous mettre en tête. L’auteur s’applique ici à mettre en avant ce dur et triste métier tel qu’il est et non tel que les croyances communes le pensent.
  • « L’Ogre de Santa Cruz » est le portrait du tristement célèbre, Ed Kemper. Celui-ci à tué 10 personnes dont ses grand-parents à l’âge de 14 ans et sa mère (ainsi qu’une amie à elle). Elle sera sa dernière victime juste avant qu’il se rende lui-même à la police. Homme imposant de 2m06, on lui attribue après test un QI de 145 ce qui laisse présager qu’il aurait pu ne jamais être arrêté grâce à cette intelligence. Bourgoin nous raconte son histoire, de son enfance jusqu’à son arrestation ainsi que les divers entretiens qu’il eu avec lui. Ce portrait n’est pas le seul, l’auteur en a bien sûr fait plusieurs.
Pour cet article, je fais une petite exception en ajoutant également un DVD :

dans-la-tete-d-un-tueur-en-serie-avec-stephane-bourgoin

Dans ce DVD, Stéphane Bourgoin nous présente les tueurs en série et les enquêtes sous forme d’épisodes : Donald Harvey, Tommy Lynn Sells, Ed Kemper, Ottis Toole… Photos de scènes de crime et interview des serial killers au programme, à ne pas regarder si le sang vous gêne. J’ai parfois eu du mal à le regarder, je dois l’avouer mais ce DVD reste tout de même une plongée bien plus documentée que « Faites entrer l’accusé » ou autres émissions du genre…

 

Voilà qui clôt cet article, en espérant ne pas vous avoir fait peur et peut-être vous avoir donné envie, pour ceux qui s’intéresse à l’aspect psychologique du crime. Et je vous promet que je ne suis pas folle 😀 C’est simplement une quête de compréhension de ma part et peut-être une part de voyeurisme que l’on a tous en nous… Je ne saurais vous dire ^^ En tout cas, j’attends vos participations avec impatience 🙂


Blog participant et leur chronique :

Enregistrer