« Endgame – L’Appel » de James Frey & Nils Johnson-Shelton

l-appel


Résumé :

ENDGAME EST UNE REALITE. ENDGAME A COMMENCE.

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L’humanité toute entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d’années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre et résoudre la Grande Enigme. Si aucun n’y parvient, nous sommes tous perdus.
Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques, ils ne sont pas immortels, mais ils sont entraînés !
Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions…
Cependant, il n’y aura qu’un seul vainqueur.
Ce qui sera, sera …


Mon avis : ♥♥♥♥

Voilà une belle aventure ! Tout commence avec des météorites à divers endroits et concernant des personnages différents. En effet, on suit ici plusieurs personnes, sautant de l’un à l’autre au fil des chapitres. En tout, ils sont 12 + 1 (bizarre, vous vous direz ! Cela serait si simple d’écrire 13, mais ceux qui l’ont lu comprendront, je pense !). Suite à ces catastrophes, ils doivent trouver une clé qui permettra de déclencher Endgame, le premier qui la trouve sera le vainqueur de cette « manche ». Recherche qui est bien sûr ponctuée de morts, de bagarres, de déplacements à travers le monde et de beaucoup, beaucoup d’intrigues !
Ce livre est un enchainements d’action, on a que peu de temps pour respirer grâce au style rapide traduit par des phrases courtes et des chapitres de 1 ou 2 pages. J’ai eu la sensation de lire un film ^^ non, non je ne me trompe pas de mot, vous lisez bien 🙂 Il est écrit comme un film, un scénario de film que ce soit dans les dialogues, dans les actions et même dans les descriptions. Du coup, les pages s’enchaînent et on ne voit même plus l’épaisseur du livre !
Les personnages, quant à eux, sont magnifiquement traités et mis en valeur. Ils ont tous de vrais caractéristiques, si bien que même si le nom de chacun n’était pas répété en début de chapitre pour nous situer, on pourrait tout de même s’y retrouver. Que ce soit des tics de paroles ou encore des attitudes particulières, le travail de fond sur chacun d’eux est spectaculaire. Bon en revanche, bien que ce travail soit bien ficelé, il faut tout de même soulever le fait que 12 personnages (+ 1) c’est beaucoup et si vous êtes comme moi, à décider de lire ce type de livre dans un moment où vous n’avez que peu de temps à consacrer à votre lecture, vous aurez peut-être des moments où vous pédalerez dans la semoule 😀 Fait que, par contre, je ne peux pas reprocher aux auteurs !
Je tiens également à saluer un autre aspect du travail des écrivains car ils ne se sont pas contentés d’écrire un livre… Ils ont crées un univers presque réel que ce soit au sein même des pages – grâce notamment à des liens vers des pages web – mais surtout avec le jeu qu’ils ont mis en place après la sortie du livre et qui se jouait sur pas moins de kilomètres que la planète entière ! Ils ont crées leur monde, leur Endgame grandeur nature et ça, je trouve ça génial !
En bref, comme vous l’aurez compris, j’ai aimé cette lecture. Seul bémol qui me fait mettre 4 cœurs et non 5, c’est que je suis de la génération de « Battle Royal » qui fût le premier gros succès de ce genre et que je n’ai pas réussi pendant la lecture à me détacher de l’idée que tout cela ressemble quand même à « Hunger Game ». Du coup, je n’ai pas été happé par l’innovation… Mais il n’en reste pas moins, que beaucoup de mes questions restent en suspens à la fin de ce livre et que j’ai très envie de lire la suite !!!

« Joyland » de Stephen King

9782253183969-001-t


Résumé :

Les clowns vous ont toujours fait un peu peur?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse?
Alors, un petit conseil: ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage.

Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible? Parviendra-t-il à l’éviter? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais.


Mon avis : ♥♥♥♥♥

Encore une belle lecture, signée King. Comme toujours, j’avais beaucoup de mal à poser mon livre et à dormir (…Encore un chapitre… Mince déjà 1 heure du mat’… Bon tant pis, encore un, au point où j’en suis !). On suit ici, Devin, un jeune qui se lance dans le monde du travail et laisse de côté ses études après une rupture difficile. Il se fait embaucher dans un parc d’attraction dont l’un des jeux est hanté… Évidemment 🙂 De nombreuses aventures l’attendent, de magnifiques rencontres mais aussi de moins belles dans une forme de quête de lui-même, il évolue et apprend les vraies choses de la vie.
En revanche, l’histoire ne s’épanche que peu sur le côté horreur, pas de sortie innombrable du fantôme, et peu de sueurs froides comparé aux autres romans de l’auteur. Mais une vraie enquête sur ce meurtre glauque survenu plusieurs années auparavant. Et surtout, la vie et la recherche d’identité de Devin ainsi que des personnages pour certains adorables, pour d’autres détestables qui gravitent autour de lui. Des thèmes chers à King sont ici abordés : le passage de « l’adolescence » à l’âge adulte, l’intuition (ou plutôt le don comme dans « Shinning ») mais aussi les sentiments humains : l’amour, l’amitié, la fraternité, la découverte de soi, l’entre-aide, la famille, le dépassement du deuil…
En bref, ce livre m’a pris aux tripes. Même s’il n’a pas été un coup de cœur, j’ai adoré voyager dans ce parc d’attraction et suivre les personnages qui y sont dépeints avec beaucoup de tendresse. Je vous le conseille vivement pour disons, un entre deux des écrits de l’auteur, entre pointe d’horreur et histoire de vie.

 

« Les sœurs Grimm » – Tome 1 & 2 de Michael Buckley


Résumé :

Tome 1 – Avec les sœurs Grimm, devenez détective de contes de fées ! Pour Daphné et Sabrina Grimm, la vie n’a pas toujours été un conte de fées. Après la mystérieuse disparition de leurs parents, les deux sœurs sont envoyées chez leur grand-mère… qu’elles croyaient morte depuis longtemps ! Et elles ne sont pas au bout de leurs surprises. L’étonnante Mamie Relda leur apprend qu’elles sont les descendantes des célèbres frères Grimm et qu’elles sont chargées d’une mission : maintenir la paix entre les humains et les créatures féeriques. A peine Daphné et Sabrina ont-elles le temps de se remettre de leurs émotions que, déjà, leur première aventure commence : un géant sorti d’on ne sait où menace la ville.
Tome 2 – Même les détectives de contes de fées doivent aller à l’école ! Fini les vacances et les courses-poursuites avec des géants : Daphné et Sabrina Grimm doivent maintenant aller à l’école de Port-Ferries. Dès le premier jour, Daphné devient la préférée de Blanche-Neige, sa maîtresse. Alors que sa sœur s’amuse comme jamais, cette rentrée est un vrai cauchemar pour Sabrina. Et quand le corps de son professeur est retrouvé suspendu dans une immense toile d’araignée, elle comprend que l’école a un sérieux problème avec ses élèves Findétemps. Les enfants des créatures de contes de fées ont-ils un rapport avec ce crime ? Les sœurs Grimm mènent l’enquête…

Extrait :

Sabrina et Daphné continuèrent à courir, malgré la nuit, malgré les branches qui leur griffaient le visage et les bras, malgré l’épuisement qui peu à peu les gagnait. Elles n’en pouvaient plus. Mais la peur était la plus forte. Une peur qui les poussait à continuer, envers et contre tout.
Un effroyable mugissement se fit entendre au loin, suivi d’un bruit d’arbre qui tombe et de cris d’animaux.
– Il faut qu’on trouve un moyen de l’arrêter ! cria Daphné, à bout de souffle.
Oui, mas lequel ? Que pouvaient deux enfants contre un monstre pareil ?
– Je sais, répondit Sabrina.

Mon avis : ♥♥♥♥

Voilà deux tomes d’une saga toute mimi qui ont fait ressurgir mon âme d’enfant ! Une immersion dans les contes féeriques avec leurs gentils et leurs méchants. Comme décrit dans le résumé, on suit Daphné et Sabrina Grimm dans leurs aventures trépidantes contre différents méchants qui viennent semer la zizanie dans la ville de Port-Ferries. On y croise également « Le Prince Charmant », « Blanche-Neige », « Le Grand Méchant Loup », « Mr Septnain » et autres personnages tant connus et aimés… Ou pas ! Et on se laisse bercer par cet état d’esprit enfantin mais trépidant qui ressort de cette saga et de sa revisite des contes des frères Grimm.
D’ailleurs sur ce point, je tiens à faire un lien avec la série « Once Upon a Time » qui a de nombreux points communs avec ces livres… Bien que je n’ai rien trouvé sur le net les reliant, je ne peux pas me résoudre à me dire que le scénariste de la série ne s’est pas inspiré de cette saga ! L’idée de départ de mettre les personnages des contes dans la vrai vie ainsi que de troublantes similitudes sont trop grosses pour être des coïncidences – tels que par exemple : Blanche-Neige, maîtresse d’école ou encore le 4e tome s’appelant « Once Upon a Crime » en version originale – et sachant que le premier est paru en 2005 aux États-Unis et la série en 2011… Cela me paraît quasi évident ! Après la série est carrément plus adulte que les livres ! M’enfin, ceci n’est pas bien grave, je trouve juste cela dommage car je pense que la saga aurait mérité d’être mise un peu plus en avant – les trois derniers tomes n’ayant pas été traduit, je pense que ça lui aurait donné un coup de pouce ! Je dis cela et peut-être que les livres s’essoufflent au fur et à mesure je ne sais pas mais j’aime rendre à César, ce qui appartient à César. Que voulez-vous, je suis Balance haha xD
Mais revenons à nos moutons féeriques, je dois dire que je me suis beaucoup attachée aux différents personnages et surtout aux deux sœurs, l’une trop mignonne et l’autre en rébellion adolescente. Et je vais continuer avec plaisir à suivre leurs aventures abracadabrantesques, surtout que dans le deuxième tome l’énigme principale qui se déroule sur la saga entière – à savoir, qui a kidnapper leurs parents – nous en dévoile juste ce qu’il faut pour nous donner envie de poursuivre 🙂 Je dois néanmoins souligner le fait que j’ai trouvé plus de longueurs dans le deuxième tome, je verrai donc comment évolue cette saga !
Les + : des aventures bon enfant qui nous entraînent dans le magnifique monde des contes de fées et des livres qui se lisent très bien.
Les – : quelques longueurs dans le deuxième tome qui a eu du mal à démarrer.

Livre lu dans le cadre du challenge Mystère 2016 initié par Frogzine

437202

« Riverdream » de George R. R. Martin

Riverdream


Résumé :

1857, Sud des États-Unis. Abner Marsh, autrefois à la tête d’une compagnie navale prospère, ne possède plus que sa réputation d’excellent capitaine. Un soir, à Saint-Louis, il reçoit une étrange proposition : Joshua York, un inconnu au teint pâle, lui offre la somme suffisante pour construire le plus majestueux des bateaux, à la condition de le prendre comme associé et d’accepter ses amis à son bord. Le rêve d’Abner devient réalité : Le Rêve de Fevre surpasse en splendeur et en rapidité tous les autres bateaux à vapeur sur le Mississippi. Le voyage sur le Grand Fleuve commence, mais d’étranges rumeurs se répandent parmi l’équipage. Car Joshua et ses amis fuient la lumière du jour…

Extrait :

– Pragmatique. Je veux un homme pragmatique. UN homme qui se concentre sur sa part du boulot, et qui ne pose pas trop de questions sur mon compte. J’accorde une grande importance à mon intimité. Si certaines de mes décisions devaient paraître étranges, arbitraires ou capricieuses, il ne saurait être question de les discuter pour autnt. Comprenez-vous ces exigences ?
Marsh lissait sa barbe, l’air songeur.
– Et si je disais que oui ?
– En ce cas, nous devenons associés; Vous abandonnez la compagnie à vos gérants et à vos employés, et vous partez en voyage avec moi sur le fleuve. Je prendrai la casquette de capitaine. Et vous, celle de pilote, de second, de co-capitaine, comme vous voudrez. La conduite du bateau, je vous la laisse entièrement. Je ne donnerai pas souvent d’ordre, mais quand ce sera le cas, vous veillerez à ce qu’on m’obéisse sans poser de question. Des amis à moi voyageront avec nous, en cabine, gratuitement. Je jugerai peut-être opportun de leur attribuer une place sur le bateau, avec le poste de mon choix. Vous ne remettrez pas ces décisions en question. Il se peut que je retrouve d’autres amis le long du fleuve et que je les invite à bord également. Vous les accueillerez. Si vous acceptez ces conditions, capitaine Marsh, nous deviendrons riches ensemble et nous voguerons sur votre fleuve dans l’opulence et le luxe.

Mon avis : ♥♥♥♥

C’est le premier roman que je lis de cet auteur, oui je sais… Le célèbre Trône de Fer m’attends ! On m’avait conseillé de lire celui-ci pour me familiariser avec la plume de George R. R. Martin avant de me lancer dans les pavés de son best-seller. C’est chose faite et non seulement j’ai adoré l’histoire mais j’ai, en plus, vraiment accroché avec l’écriture de l’auteur 🙂 Du coup, la saga Trône de Fer ne perd rien pour attendre !
Cette histoire à de multiples facettes, on suit Abner – personnage centrale – qui veut absolument devenir le grand capitaine du bateau le plus rapide de son siècle. Grâce au Rêve de Fevre, il commence à toucher son but mais c’est sans compter sur nos amis les vampires pour venir semer la zizanie. Je me suis autant attaché qu’Abner à ce bateau, moi qui ne suis pourtant pas une navigatrice dans l’âme de premier abord j’avoue que je me suis pris au jeu. D’un autre côté, il y a l’amitié assez étrange qui se tisse entre Abner et Joshua que j’ai particulièrement apprécié suivre. Tout les personnages de l’auteur étant en plus approfondis à la perfection, jusqu’à leur façon de s’exprimer, c’était fort agréable.
Mais pour en venir au point crucial de l’histoire, parlons vampires xp George R. R. Martin installe dès le début un climat oppressant et mystérieux, bien que l’histoire soit un peu longue à démarrer on est ensuite pris au piège par l’intrigue. On découvre un renouveau complet pour le mythe du vampire, plutôt inédit. Oublions tout ces vampires à l’eau de rose servis depuis quelques temps à toutes les sauces, là on retrouve les bons vieux méchants vampires, malsains et prédateurs, qui nous était magnifiquement présentés dans « Entretien avec un vampire » de Anne Rice. J’ai adoré les vampires de ce roman avec une histoire revisitée qui pourrait parfaitement coller à la réalité.
L’époque est également très bien choisie, le style vestimentaire de ce siècle donne encore plus de charisme et de mystère au personnage de Joshua. Mais il permet aussi à l’auteur de parler d’un sujet grave : l’esclavage. Il crée d’ailleurs un lien entre l’homme se disant moral – qui fait subir des horreurs à son peuple sous couvert de la différence – et le vampire soit disant immoral – tueur de sang froid en quête de sang chaud et qui soumet les siens par son regard. Cette mise en corrélation entraîne des interrogations utiles et nous montre qu’un roman fantastique peut lui aussi poser de vrais questions. En bref, j’ai vraiment passé un agréable moment avec cette lecture et je vous la recommande, d’autant plus si vous aimez les vampires 🙂
Les + : de l’originalité sur le thème des vampires, un cadre superbe et des personnages très bien approfondis.
Les – : un peu long au démarrage et quelques raccourcis utilisés dans les actions.

Livre lu dans le cadre du challenge Mystère 2016 initié par Frogzine avec utilisation d’un joker : it’s my choice. Thème choisi : Vampires.

« Les Outrepasseurs : Les Héritiers » Tome 1 de Cindy Van Wilder

les-outrepasseurs


Résumé :

Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait la connaissance avec les membres d’une société secrète, Les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

Extrait :

« – Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
– Nous ?
– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent le Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »

Mon avis : ♥♥♥♥♥

Un livre incroyable, une vrai découverte et un nouveau coup de cœur ! Après un début en fanfare avec un premier meurtre dans la maison de Lion House pendant le prologue, on fait donc la connaissance de Peter. Le jeune homme est pressé de rentrer chez lui pour annoncer à sa mère qu’un recruteur va venir les voir jouer la semaine prochaine et qu’il a toutes ces chances. Hors, ce n’est pas le déroulement de la soirée qui va se profiler… Après avoir discuté avec sa nounou, Marcelline, qui à l’air d’être stressé et qui a un comportement des plus étranges, il va chercher sa mère dans la cabane au bout du jardin en se demandant ce qui peut bien arriver à sa nurse si calme et souriante habituellement. C’est alors, qu’il tombe nez à nez avec deux énormes chiens qui ont l’air de vouloir faire de lui leur prochain repas ! Se demandant d’où peuvent venir ces molosses, il hurle « A l’aide » et c’est une curieuse aide qui vient le secourir… Un renard qui devant ses yeux va reprendre forme humaine sous les trait de… sa maman !! Soulagé de s’en être tiré, il est néanmoins secoué et à des millions de questions concernant les évènements ainsi que de la transformation à laquelle il a assisté, qui peut l’en blâmer me direz-vous 😀 Si seulement, il savait qu’il n’est pas au bout de ses peines…!
A aucun moment on a envie de lâcher le livre, l’auteure nous embarque avec elle dans ce monde de brute (effectivement, pour ceux qui pensent -comme moi d’ailleurs- avant de lire le livre de trouver un monde de gentil, on se heurte plutôt ici à un monde lourd de désespoir) ! Son écriture est fluide et ces choix de chapitres sont très bien amenés sous forme de plongée qui effectivement nous immerge dans les flash-back pour nous raconter l’histoire. Cette originalité m’a séduite ainsi que le livre, lui-même, qui est vraiment très beau. De plus, le lien historique de l’époque (1200) est bien maîtrisé au niveau religieux mais aussi au niveau des conditions de vie, de l’ambiance, des mentalités ce qui fait que le réel tient debout face au fantastique qui s’y ajoute. Chapeau !
Le tome nous dévoile donc, tout ce que l’on doit savoir sur les premiers Outrepasseurs : qui ils sont ; comment sont-ils devenus de qu’ils sont ; et on rencontre des personnages qui ne manque pas de personnalité. J’ai adoré détesté Le Chasseur, cette brute épaisse avide de sang et de chair ainsi que Niels, le père d’Arnaut marqué par Le Chasseur qui est juste immonde avec son fils. Mais j’ai aussi espéré qu’Arnaut s’en sorte ainsi que tout les habitants qui ont subis la malédiction du Chasseur. Je trépigne de lire la suite comme une enfant à qui l’on dit d’attendre la fin du repas pour ouvrir ses cadeaux de Noël ! La dernière fois que j’ai ressenti cet engouement, c’était pour Harry Potter et je me délecte de revivre cette sensation que je ne pensais pas retrouver. Vivement le tome 2 !
Les + : un univers bien maîtrisé et une histoire qui donne envie de savoir la suite ainsi que des personnages auxquelles on s’attache en bien.. ou en mal !
Les – : c’est horrible de ne pas avoir la suite directement, un conseil  : achetez les trois d’un coup !

coup de coeur

 

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 1 de Ransom Riggs

miss pregrine


Résumé :

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.

Extrait :

J’ai réfléchi en étudiant tour à tour les photos de mon grand-père. Son visage était si ouvert, son expression si sincère… Pourquoi m’aurait-il menti?
-Si, je te crois.
Et je le croyais vraiment. En tout cas, je l’ai cru pendant quelques années, comme d’autres croient au Père Noël. Simple question de volonté. On s’accroche à nos contes de fées jusqu’à ce que le prix de ces croyances devienne trop exorbitant. C’est ce qui m’est arrivé en CE1, quand Robbie Jensen m’a couvert de honte, un jour, au déjeuner. Il avait déclaré devant une tablée de filles que je croyais aux fées. Je l’avais mérité, j’imagine, à force de raconter les histoires de mon grand-père à l’école. Mais, l’espace de quelques secondes, j’ai vu le sobriquet « Peter Pan » planer au-dessus de ma tête. Et, qu’il ait été sincère ou non, j’en ai voulu à Grandpa.
Il était venu me chercher à l’école ce jour-là, comme souvent quand mes parents travaillaient. J’ai grimpé que le siège passager de sa vieille Pontiac et déclaré que je ne croyais plus à ses contes de fées.
Il m’a regardé par-dessus ses lunettes.
– Quels contes de fées ?
– Tu sais bien. Tes histoires avec les enfants et les monstres.
Il a paru troublé.
– Qui a parlé de fées ?

Mon avis : ♥♥♥♥♥

On rentre très facilement en même temps que Jacob dans l’univers de Abe, son Grandpa. Dans ses histoires, il serait question d’une île magnifique où vivent des enfant dotés de pouvoirs incroyables afin de se mettre à l’abri de monstre qui les traques. Grâce à de nombreuse photos (magnifiquement trouvées et assez terrifiantes pour certaines) mais aussi par le texte écrit en je qui commence à l’enfance de Jacob, on est tout de suite pris dedans. On suit donc le lien entre Jacob et Abe, puis la fin tragique de celui-ci lorsque Jacob est devenu adulte. Et de là, tout s’accélère on part avec le jeune ado dans sa poursuite de vérité sur la vie et les monstres de Abe. Il réussit à arrivée sur l’île et se rend compte que les histoires de son grand-père n’étaient peut être pas fausses. J’ai vraiment accroché avec cet univers et ce livre somptueux qui en plus du récit propose des photos, des lettres comme une quête que le héros nous fait partager et vivre avec lui.
Un livre somptueux, une aventure trépidante qui ne laisse pas de moments d’ennuis, un monde à part entière bien ficelé dés le début avec des personnages intrigants et une fin qui laisse la place à une suite. En bref, à lire pour les amateurs du genre et pour ma part, je vais me procurer la suite incessamment sous peu !
Les + : un vrai livre fantastique à dévorer pour les grand comme pour les plus jeunes (pas trop non plus), un univers plein de promesses pour la suite et qui donne envie ainsi que des personnages attachants.
Les – : je m’attendais à quelques chose de plus glauque par rapport à la couverture et les photos du livre, bon d’accord c’est pas un vrai moins mais je n’en vois pas d’autre :p