« Joyland » de Stephen King

9782253183969-001-t


Résumé :

Les clowns vous ont toujours fait un peu peur?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse?
Alors, un petit conseil: ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage.

Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible? Parviendra-t-il à l’éviter? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais.


Mon avis : ♥♥♥♥♥

Encore une belle lecture, signée King. Comme toujours, j’avais beaucoup de mal à poser mon livre et à dormir (…Encore un chapitre… Mince déjà 1 heure du mat’… Bon tant pis, encore un, au point où j’en suis !). On suit ici, Devin, un jeune qui se lance dans le monde du travail et laisse de côté ses études après une rupture difficile. Il se fait embaucher dans un parc d’attraction dont l’un des jeux est hanté… Évidemment 🙂 De nombreuses aventures l’attendent, de magnifiques rencontres mais aussi de moins belles dans une forme de quête de lui-même, il évolue et apprend les vraies choses de la vie.
En revanche, l’histoire ne s’épanche que peu sur le côté horreur, pas de sortie innombrable du fantôme, et peu de sueurs froides comparé aux autres romans de l’auteur. Mais une vraie enquête sur ce meurtre glauque survenu plusieurs années auparavant. Et surtout, la vie et la recherche d’identité de Devin ainsi que des personnages pour certains adorables, pour d’autres détestables qui gravitent autour de lui. Des thèmes chers à King sont ici abordés : le passage de « l’adolescence » à l’âge adulte, l’intuition (ou plutôt le don comme dans « Shinning ») mais aussi les sentiments humains : l’amour, l’amitié, la fraternité, la découverte de soi, l’entre-aide, la famille, le dépassement du deuil…
En bref, ce livre m’a pris aux tripes. Même s’il n’a pas été un coup de cœur, j’ai adoré voyager dans ce parc d’attraction et suivre les personnages qui y sont dépeints avec beaucoup de tendresse. Je vous le conseille vivement pour disons, un entre deux des écrits de l’auteur, entre pointe d’horreur et histoire de vie.

 

Publicités

15 réflexions sur “« Joyland » de Stephen King

  1. Après avoir fini ma lecture, je viens te dire comme prévu ce que j’en ai penser 😊 j’avoue que j’ai beaucoup aimé ma lecture, mais je m’attendais quand même à beaucoup mieux ! Je m’attendais surtout à avoir peur, mais pas du tout. Malgré tout j’ai passer un bon moment et je lirai certainement d’autres livres de King 👍🏼 je te remercie de m’avoir fait découvrir la plume de King que j’avoue avoir laisser trop longtemps dans ma PAL 😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s