« Dysfonctionnelle » d’Axl Cendres

2205999347


Résumé :

Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle. Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l’asile. Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et sœurs aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus… Cette tribu un peu foldingue demeure « Au bout Du Monde », le bar à tocards que tient le père dans Belleville. A l’adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène Fidèle à « l’autre » bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière. mais c’est aussi là que l’attend l’amour, le vrai, celui qui transforme… Celui qui sauve.

Extrait :

« Le prends pas pour toi, m’a dit mon père, mais j’ai jamais voulu avoir d’enfants. »
J’allais répondre : « Pourquoi je le prendrais pour moi ? Je suis juste ta fille » – mais l’ironie, il comprenait plus.
C’était le jour de son énième sortie de prison ; là, il avait pris deux mois ferme pour la même raison que les autres fois : il était au mauvais endroit, au mauvais moment.
On était face à face sur la banquette en vieux simili-cuir griffé d’un steak house, au milieu de l’autoroute qui allait nous ramener vers Paris, et il engloutissait sa viande sanglante comme un homme des cavernes.
J’étais la seule à être venue le chercher.
« Pourquoi t’en as eu sept,a lors , » je lui ai demandé.
« Hein ? »
« Pourquoi t’as eu sept enfants, puisque tu dis que t’as jamais voulu en avoir ? »
« Parce que j’aimais faire l’amour à ta mère, tiens ! Mais ces foutus catholiques, y sont contre la contraception et l’avortement… »
« Tout s’explique… »

Mon avis : ♥♥♥♥♥

Cela faisait un moment que je n’avais pas eu de coup de cœur, même si j’ai eu de très belles lectures ces derniers temps il me manquai le petit truc en plus.. Chose que j’ai trouvé dans ce roman jeunesse du tonnerre – à lire tout de même à un certain âge !!! Je vous présente donc un coup de cœur aujourd’hui avec ce livre 😀
Voici une plume aussi brutal que tendre qui nous attend dans ces pages pour une histoire à la fois drôle – voir loufoque – et grave sans pousser au voyeurisme. On suit Fidèle, une jeune fille d’une vingtaine d’années qui va nous raconter sa vie ainsi que sa famille et ses souvenirs. Des souvenirs parfois durs dans une famille qu’on dit dysfonctionnelle par ses défauts : un père bad boy qui fait des allers-retours en prison, une mère traumatisée par les camps de concentration qui se réfugie dans la religion chrétienne pour éviter à ses enfants d’être tués par Hitler et qui va devoir faire des séjours en hôpital psychiatrique, un oncle bienveillant qui donne des conseils aussi fous que bons à ses neveux et nièces, une grand-mère qui parle à peine français et qui est le soleil de la maison, et pour finir les sept enfants avec tous une personnalité bien précise et décapante ! Les personnages de ce livre sont hauts en couleurs et m’ont fait mourir de rire. Voilà le premier point qui m’a séduit, il y a de la couleur dans ces pages !
Ce qui m’a plu ensuite c’est la déstigmatisation que l’auteure active dans ces lignes. Car il faut bien le dire, les sujets abordés sont tous plus difficile ou sensible les uns que les autres : la prison, la folie, la religion, la guerre, l’alcool, la drogue, la prostitution, l’homosexualité, la mort. Dis comme ça, on se rend bien compte que cette petite famille vit des choses pas facile facile et pas jolie jolie… Mais justement, l’auteure arrive à donner un sens à tous ça et rend son roman profondément humain avec un humour fin, touchant et franc du collier qui met une tarte à tous les clichés. Et grâce à cela, cette famille dysfonctionnelle au air de celle de Momo dans « La vie est un long fleuve tranquille » devient une famille unie par l’amour, une famille unie par sa propre imperfection, une famille formidable.
En bref, j’ai beaucoup ri pendant ma lecture, j’ai été touché par la tendresse qui s’en dégage, j’ai été parfois indigné par les évènements et j’ai adoré Fidèle, cette héroïne singulière qui ne ressemble à aucun autre personnage que j’ai pu rencontrer, avec son perfecto et son collier tête de mort. J’ai également aimé vivre cette histoire dans un décor parisien qui change un peu de tous les livres que je lis habituellement qui nous emmène aux États-Unis. Voilà donc, un livre décalé qui a du panache et du peps à l’image de sa couverture, un livre qui mérite d’être lu par tous pour un super moment de rigolade, de tendresse et de regard différent sur la vie.
Je ne ferais pas de + et de – sur ce lire n’ayant rien à lui reprocher 🙂

coup de coeur

Publicités

11 réflexions sur “« Dysfonctionnelle » d’Axl Cendres

  1. Pingback: C’est Lundi, Que Lisez-vous ? #23 | Les Lectures de Nina

  2. Pingback: Bilan Lectures Mai 2016 ♣ PAL Juin 2016 | Les Lectures de Nina

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s